LA VIE NOCTURNE

Les nuits d'Itacaré sont chaudes. Les bars du quartier Pituba sont les lieux de rencontre pour les fêtes les plus tardives. Sur les plages, forró, reggae et autres rythmes emportent les touristes jusqu'au bout de la nuit.

Itacaré est un village avec une vie nocturne intense toute l'année. Le forró et le reggae sont les styles musicaux les plus courants et les plus appréciés. Les bars qui mettent en scène des groupes de forró et xote sont rapidement complets. Et pour ceux qui ne connaisent pas ces danses, il y aura toujours une bonne âme, prête à donner quelques leçons utiles.

Ceux qui préfèrent des sorties moins tardives peuvent se retrouver dans les nombreux restaurants et bars entre 19h00 et 1h00 du matin. Les plus grandes fêtes commencent en général vers 23h et se terminent au lever du jour, le moment le plus animé se situant entre 1h30 et 2h30. A Itacaré, beaucoup de gens dînent tôt, se reposent un peu et sortent tard, pleins d'énergie pour profiter de la longue nuit.

Certains bars et restaurants attirent l'attention par leur décoration exotique, souvent artisanale. Tableaux, couleurs, lumières donnent un reflet spécial à la nuit. Beaucoup proposent des petits concerts, avec le meilleur de la MPB (Musique Populaire Brésilienne). La musique électronique est également bien représentée. Soirées avec DJ's, grands concerts, avec des groupes connus, de la Black Music au reggae, enflamment et illuminent les nuits d'éte.

A Itacaré, les bars sont toujours pleins et accueillent des jeunes de tous les pays, et de tout le Brésil, dans une ambiance joyeuse, décontractée et animée : tables de billard, cocktails, animation vidéo, DJ's ou musiciens.

Sur la plage de la Concha, la nuit dure des heures au son du reggae, du forró, du rock avec, parfois, démonstration de Capoeira.

A l'aube, les derniers noctambules se retrouvent face au soleil levant, flamboyant, qui explose en une énorme boule de feu, accompagnée par le chant du berimbau, des vagues et des oiseaux...

Parfois, on pourrait croire que tous les Saints de Bahia se réveillent à Itacaré.